Fin de séance de bras, hiver 2016.

Fin de séance de bras, hiver 2015.

Si vous souhaitez vous transformer physiquement alors cet article vous est dédié. Peu importe votre âge, votre sexe, votre niveau et votre génétique. Vous allez lire attentivement chaque mot et phrase de ce qui va suivre et je suis persuadé que tout cela résonnera comme une évidence, qui pourtant nous échappe parfois dans nos moments de doute.

I – A la recherche des trucs et astuces … où la quête sans fin :

Toute nouvelle découverte est excitante et sortir de notre chemin habituel est appréciable.

Par exemple, qui n’a jamais été tenté d’essayer le dernier exercice à la mode ?

Alors bien sûr, je ne jette la pierre à personne car l’être humain est par essence attiré par le changement, la routine est lassante et d’un ennui mortel. Mais cela fait bien longtemps que l’on invente plus grand chose dans le domaine de la musculation et de la préparation physique.
Il y a certes les avancées scientifiques qui nous renseignent notamment sur les méthodes d’entrainements les plus efficaces, sur le timing le plus adéquat concernant telle ou telle supplémentation, mais la base restera la base…

Il est impératif de se fixer des objectifs concrets et d’établir un programme cohérent pour y parvenir. Ne changez pas votre diète toutes les semaines, n’essayez pas non plus le programme du voisin, car vous serez tenté d’en essayer un autre par la suite …

Je le vois bien trop souvent, le changement systématique nuit à votre progression.

II – Trop d’informations tue l’information :

Internet est un formidable moyen d’information pour quiconque souhaite se documenter par lui-même et élargir ses connaissances. C’est l’une des avancées les plus importantes du siècle dernier et cet outil aide chaque jour des millions de personnes à s’éduquer et à communiquer, mais le paradoxe est tel qu’il est également la source de bons nombres de confusions et de désinformations.

Pour ma part, je reste convaincu que ce surplus d’informations peut vous nuire et voici pourquoi :

→ L’écran de fumée des stars et les faux coachs : L’essor des réseaux sociaux a vu naitre en l’espace de quelques années des milliers « d’athlètes » et autres « coachs » auto-proclamés. Aujourd’hui, quiconque possèderait un smartphone et des abdominaux ( le fameux « sixpack » ) peut se prétendre professionnel du milieu sportif et donner à tout va des conseils voir même vendre des programmes d’entraînements et de nutritions.

Réussir à progresser et à se forger un physique en quelques années est très commun, car on sait comment fonctionne notre propre corps, mais les connaissances nécessaires et l’expérience requise pour encadrer en toute sécurité des individus différents en tout point de vue sont bien deux choses différentes.
Il ne se passe pas une semaine sans que je découvre des programmes de nutritions généralisés vendus à des prix exorbitants frôlant le danger sanitaire; sans parler des « conseils et astuces » tous plus erronés les uns que les autres, prodigués par ces fameux coachs du net qui sont suivis par des milliers de personnes …

→ Le surplus de conseils : Dans la continuité de ce qui a été dis précédemment, l’abondance d’informations nuit à votre confiance car vous allez sans cesse remettre en question votre schème de progression à la moindre lecture d’articles et de publications fitness. Cette dépendance créée par certain(e)s vous place dans une situation de confusion qui vous poussera à changer votre routine bien trop souvent. N’oubliez pas que le chemin que vous avez emprunté s’apparente à une course de fond et non à un sprint …

III – Toujours plus de charges, et toujours pas de gains :

Un nombre trop élevé de pratiquants choisissent les poids soulevés non pas pour l’impact qu’ils auront sur leur corps mais bien pour l’impact qu’ils auront si les regards extérieurs se portent sur eux … Triste réalité lorsqu’il s’agit d’afficher son physique et se rendre compte que tous ces mois passés en salle n’ont pas porté leurs fruits.

Je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai du assister un pratiquant au développé couché avec une charge bien trop élevée, me retrouvant seul à soulever la charge car il n’avait pas laissé son ego au vestiaire !

IV – Ne pas savoir déterminer la suite de son programme :

Une fois votre programme terminé, qu’allez-vous faire ensuite ? Il est fondamental de déterminer l’étape qui va suivre pour tirer le maximum de bénéfices des semaines ou des mois d’efforts accumulés. Se tromper dans la voie à suivre peut entraver sérieusement vos gains et accentuer les déséquilibres.

Pour réussir, tout le monde s’accorde à dire qu’il faut travailler durement et sans relâche. Mais la clé réside dans la persistance de cet état d’esprit tout en manipulant correctement les différentes variables de la prise de muscle. Voici une petite liste d’éléments à judicieusement manipuler : le nombre de répétions, le nombre de séries, les temps de repos, l’intensité, la fréquence d’entrainement, la vitesse d’exécution, l’ordre des exercices, la répartition des exercices, la répartition des groupes musculaires etc…

V – Vouloir prendre deux directions opposées : 

On a tous entendu cette phrase au moins une fois :  » j’aimerai prendre du muscle et sécher en même temps « . C’est attrayant n’est ce pas ? Assurément quasi-impossible pour la plupart d’entres nous, c’est pourtant la quête de beaucoup de pratiquants d’aujourd’hui.
Malheureusement, avoir déterminé deux objectifs bien distincts mènera à un inévitable échec.

Ne pas avoir établie correctement la directive à suivre viens souvent s’ajouter à 2 facteurs limitant votre progression :

→ l’intensité de votre entrainement est trop faible : Avoir le plan nutritionnel d’un bodybuilder mais s’entraîner avec l’intensité d’un sexagénaire ne vous mènera pas bien loin (Enfin si, cela vous fera prendre beaucoup de gras …). La seule raison pour laquelle ces athlètes peuvent manger autant est simplement parce que leur dépense énergétique est telle que leur corps réclame ces nutriments en quantité pour récupérer et se reconstruire.

→ votre nutrition n’est pas en adéquation avec votre entrainement : L’inverse est parfaitement valable et observé fréquemment, des entrainements intenses et répétés qui ne sont pas soutenus pas une quantité suffisante de nourriture de qualité.

Retenez qu’un alimentation adéquate et respectueuse de votre corps tel que je la recommande vous donnera une énergie sans faille pour vous entrainer durement. Entrez dans le cercle vertueux : Plus vos entrainement seront intenses, plus vous fabriquerez du muscle. Plus vous possédez de muscles, plus vous brûlerez de gras …

Leave a comment